DEPUTES TRE FRANCE TUNISIE INFO - La manœuvre des députés formant "le coussin" Mechichi et la levée du confinement obligatoire pour les TRE

Conférence de presse, empressement, découverte fortuite de nouveaux visages de quelques députés élus à l’étranger jusque là méconnus, déclarations houleuses, usurpation des efforts fournis par la société civile tunisienne à l’étranger, exclusion des autres députés sur l’étranger (ceux qui n’appartiennent pas au coussin Mechichi”, complicité visible avec le Chef de gouvernement et opportunisme politique…

Ce sont l’ensemble des éléments qui constituent la somme de faits emboités de cette semaine, mettant en scène une nouvelle manœuvre désespérée mais malicieusement ficelée au grand émerveillement de la majorité des tunisiens de l’étranger afin qu’ils applaudissent les « efforts déployés » d’une poignée de députés, proche mais vraiment très proche de l’exécutif, pour la levée du confinement obligatoire.

Tout a été parfaitement synchronisé ou presque, pour vendre aux TRE un idéal mensonger et usurpé aux dizaines d’hommes et de femmes qui militent pour faire entendre la voix des communautés tunisiennes dans le monde et pour défendre leurs intérêts, souvent en mal de considération et faisant de plus en plus l’objet de ségrégations méthodiques et méprisantes sous les regards indifférents de leurs élus.

Depuis 2011 et jusqu’à aujourd’hui, les déceptions des tunisiens à l’étranger s’enchainent au sujet de ces élus dans leur ensemble, mais cette fois ci, la scène cinématographique de la conférence de presse tournée récemment à l’ARP était la goutte de trop, selon certains observateurs, car non seulement elle cristallise toute l’irrévérence des députés et du système de gouvernance auquel ils appartiennent à l’égard des TRE , mais elle s’empare également du fruit de la mobilisation citoyenne du terrain qui dure depuis plusieurs semaines… Alors quels sont les buts de cette manœuvre ?

Il n’y a rien de plus simple que de décoder ses trois tristes finalités au regard de la petitesse des actions menées par les bénéficiaires de cette opération de communication manquée et de leurs terreaux politiques.

Tout d’abord, les participants à la fameuse conférence de presse voulaient saisir la chance pour se redorer le blason en prétendant défendre vigoureusement les intérêts des  tunisiens extirpés de leur droit naturel d’accès au territoire national, sous réserve de conditions bien entendu couteuses, ce qui leur  permettra sans doute d’absorber en partie le mécontentement des électeurs sur leurs bilans respectifs et de préparer les prochains rendez-vous électoraux.

Ce montage permet par la même occasion de défraichir l’image ternie du Chef de gouvernement et de « son coussin » politique ! une manière d’importer la crise politique de la Tunisie sur le terrain des TRE.

Enfin, cette levée de confinement viendra dégraisser l’incompréhension et la colère de millions de tunisiens qui avait jailli au lendemain du grand rassemblement nahdhaoui et islamiste ou la Covid 19 ne semble pas être parmi les convives…

Ces petitesses et cet enchainement des faits ont été dénoncées par plusieurs activistes et observateurs à l’image de notre plume ou encore de Taoufik Hasnaoui qui avait tenu une audience pour faire découvrir la grossièreté de la manœuvre politicienne et la démarche ingénue de certains députés… Il avait lors de cette audience décortiqué les tenants de cette fameuse conférence de presse en alertant sur son scénario sous-jacent de récupération politique qui s’est effectivement réalisé en moins de 48h après.

Nous constatons enfin qu’il est fortement regrettable que l’allégeance politique et partisane des députés puissent prendre le dessus sur leurs engagements électoraux surtout lorsque leurs électorats sont fragilisés par l’éloignement géographique et l’exclusion institutionnelle.

La plupart de nos élus de l’étranger se résignent facilement à leur instrumentalisation par leurs donneurs d’ordres…en perdant de vue à la fois la confiance mais aussi la revanche des TRE…

Navrée de dire à nos chers députés et au coussin de Mechichi que vous n’êtes pas à l’origine de la levée du confinement obligatoire pour les Tunisiens résidant à l’étranger, en dépit de votre conférence de presse et de vos jolies photo avec le Chef de gouvernement…