jzan castex francetunisieinfo - Retour sur les déclarations de Jean Castex lors de la conférence de presse tenue en marge du Haut Conseil de coopération

le Premier ministre Français Jean Castex a souligné lors la conférence de presse tenue à la fin des travaux du Haut Conseil de la coopération, que cette session est un événement important qui incarne la profondeur des relations d’amitié fortes qui unissent la Tunisie et la France.

Jean Castex a indiqué que la qualité des  échanges entre les hauts responsables des deux pays en marge de cette session de travaux  révèle une amitié profonde et sincère entre la France et la Tunisie tout en soulignant la gravité  des défis auxquels ces deux pays amis sont confrontés et  notamment le Coronavirus  avec ses répercussions négatives, qui ont poussé la Tunisie et la France à coopérer étroitement dans ce domaine, il a déclaré que : « Ici, je tiens à remercier les médecins tunisiens qui se sont rendus à La France lors de la première vague de cette épidémie pour soutenir le système de santé et les hôpitaux français. La France était également présente en envoyant plusieurs aides médicales et financières à la Tunisie, et cette aide française se poursuivra, puisque trois unités de production d’oxygène médical seront livrées aujourd’hui pour les hôpitaux de Tataouine, Sidi Bouzid et Sfax, en plus d’un certain nombre d’équipements médicaux et de respirateurs, d’une valeur de 3 millions d’euros. »

Le Premier ministre Français a affirmé l’engagement de la France dans l’accompagnement de la Tunisie pour la fourniture de vaccins contre l’épidémie dans le cadre du mécanisme « COFAX »  à  travers la communication et la coopération avec ses partenaires afin que les doses allouées à la Tunisie soient délivrées dans les meilleurs délais.

Jean Castax a également souligné que la France accorde une priorité absolue aux secteurs de développement en Tunisie : « Nous avons réaffirmé notre plein soutien aux réformes économiques initiées par la Tunisie et qui doivent s’incarner dans les délais les plus rapides. »

Dans ce cadre là, le Premier ministre Français a annoncé la nécessité de développer un panel d’expertises techniques pour lancer une agence pour la gestion de la dette tunisienne.

Le numérique constitue selon le Premier ministre un vecteur de renforcement de la coopération entre les deux pays, la délégation de chefs d’entreprises françaises qui l’accompagne en Tunisie est la preuve d’une volonté de réseautage avec des partenaires tunisiens et de développement de la volumétrie des investissements français en Tunisie.

La France soutient par ailleurs plusieurs projets relevant du secteur du digital dans les régions intérieures de la Tunisie.

Le Premier ministre a ajouté que : « Trois ans après la visite du président Macron en Tunisie, notre rencontre d’aujourd’hui a permis de réaliser des avancées remarquables sur le terrain, le projet de l’Université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée, et cela fera de la Tunisie un pôle d’excellence international dans le domaine de l’enseignement supérieur»  Les travaux du Haut Conseil de coopération franco-tunisienne ont permis entre autres à Jean Castex d’aborder la question de la lutte contre le terrorisme de manière approfondie et pratique afin de renforcer davantage la coopération dans ce contexte, rappelant que les deux pays sont confrontés à des défis majeurs sur leurs territoires, notant que l’adhésion de la Tunisie à l'”Appel de Christchurch” pour lutter contre le cyber-extrémisme constitue une étape cruciale pour les deux pays.

La gestion des flux de migration a été également évoquée par Jean Castex qui souhaite un renforcement de coordination entre la Tunisie et la France dans ce domaine et la nécessité pour les partenaires européens de son pays de renforcer les cadres de coopération dans le domaine des migrations et la maîtrise des flux de migrants clandestins.

Le Premier ministre Français a finalement indiqué que la rencontre avec son homologue Tunisien a permis d’aborder un certain nombre de dossiers internationaux et régionaux, et que la Tunisie et la France travaillent en étroite collaboration dans le cadre du Conseil de sécurité et des Nations unies pour soutenir le processus de restauration de la stabilité en Libye, ce qui constitue selon Jean Castex, un enjeu vital pour la sécurité et le développement de la Tunisie .